$ Faire une simulation
CONTACT
Merci
Service & appel gratuits
maintenez le bouton- cmdctrl enfoncé et appuyez sur +/-
Page d'accueil ->

Risque de chute chez la personne âgée : la prévention en action !

Risque de chute chez la personne âgée : la prévention en action !

Chute

Chuter a souvent de graves conséquences pour une personne âgée, que ce soit une chute de plain pied ou dans les escaliers. Les chutes ont souvent pour conséquences des blessures telles que les fractures du col du fémur et vertébrales, ou encore les entorses et ecchymoses. On a cependant tendance à oublier les conséquences psychologiques de la chute : le syndrome post-chute, autrement dit la peur de chuter à nouveau.

Un cercle vicieux

Après une chute, les victimes tombent souvent dans un cercle vicieux dont il est difficile de s'échapper sans aide ni soutien extérieur.

Au fil du temps, la peur de retomber peut évoluer vers un comportement d’évitement, voire même vers un refus total de toute activité physique. Une chute a ainsi à la fois des conséquences visibles et des conséquences invisibles.

Cette réduction de l’activité physique peut se solder par une réduction de la masse musculaire, avec les impacts que l’on connaît sur l’espérance de vie.

La prévalence des chutes est particulièrement élevée chez les personnes âgées. D’après santé publique France :

  • Une personne de plus de 65 ans chute en moyenne 3 fois par an
  • 450 000 personnes de 65 ans ou plus chutent chaque année
  • 9300 personnes de plus de 65 ans décèdent chaque année des suites d’une chute
  • Près de 70 000 personnes âgées de 65 ans ou plus sont hospitalisées pour fracture du col du fémur suite à une chute
  • Selon un sondage mené en 2011 par le syndicat national des prestataires de santé à domicile, les escaliers sont cités par 44 % des plus de 65 ans comme l’endroit le plus dangereux de leur maison
  • 85 % des recours aux urgences chez les plus de 65 ans font suite à une chute (Source : Enquête permanente sur les accidents de la vie courante, 2010)

La sévérité des chutes augmente avec l’âge. Le taux de mortalité par chute est de 12.3 pour 100 000 habitants chez les 65-74 ans, mais ce chiffre atteint 354.1 pour 100 000 habitants chez les plus de 85 ans. Les femmes sont par ailleurs plus exposées. 29 % des femmes de 80 à 85 ans ont chuté au moins une fois dans l’année en 2010, contre 15.7 % des hommes du même âge (source : Santé Publique France)

Le risque augmente aussi en cas de sédentarité. Santé Publique France indique ainsi que 30 minutes d’activité physique par jour aide à renforcer son équilibre.

Quelles sont les facteurs de risque les plus répandus ?

Une chute résulte rarement d’une cause unique. Elle fait souvent suite à une combinaison de facteurs de risque.

On distingue les facteurs environnementaux et les facteurs individuels - autrement dit, les facteurs extrinsèques et intrinsèques.

Les facteurs environnementaux

  • Risques de trébuchement (câbles au sol, marches mal reconnaissables, verres correcteurs inadaptés, vêtements trop lâches ou trop longs, chaussures trop grandes, trop petites, trop ou pas assez serrées)
  • Eclairage de mauvaise qualité
  • Sol humide ou glissant
  • Absence d’aides à la marche, ou aides à la marche de mauvaise qualité

Les facteurs personnels

  • L’équilibre/troubles de l’équilibre
  • Faiblesse musculaire, dénutrition
  • Troubles de la marche
  • Confusion
  • Troubles psychologiques tels que l’anxiété, la dépression, l’agitation
  • Trouble du langage, difficultés de communication sur ses besoins et attentes
  • Effets secondaires de certains médicaments : vertige, fatigue, somnolence agitation etc.
  • Avc, insuffisance cardiaque
  • Perte de connaissance
  • Trouble de la vue

Evaluer mon niveau de risque

Il est possible de répondre rapidement à cette question. Si vous répondez “oui” à au moins une de ces questions vous êtes à risque

  • Avez-vous déjà chuté ?
  • Redoutez-vous le fait de marcher
  • Êtes vous atteints de troubles de la vision

Que faire pour réduire le risque de chute ?

La prévention des chutes chez les personnes âgées comprend des mesures d'action sur les facteurs de risque ainsi que des démarches de sensibilisation.

Il est par exemple possible d’agir sur les facteurs environnementaux et individuels énumérés ci-dessus, de faire de l’éducation thérapeutique pour améliorer l’utilisation des aides à la marche, d’encourager l'activité physique régulière etc.

L’activité physique est un important outil de prévention. Le meilleur médicament, c’est vous !

On distingue ainsi trois différents types d’action de prévention : au niveau individuel, environnemental et médicamenteuses

Les actions de prévention individuelles :

  • Prise en compte des pathologies affectant le système musculosquelettique, comme par exemple la sclérose en plaque, la maladie de parkinson, les troubles nerveux etc.
  • Amélioration de l’équilibre
  • Renforcement du système musculosquelettique
  • Renforcement musculaire, de la force et de l’endurance
  • Éliminez les risques de trébuchement (par exemple, câbles au sol, marches irrégulières, surfaces humides, port de verres correcteurs adaptés, vêtements trop longs ou lâches, chaussures trop grandes etc.)
  • S’assurer de la qualité de l’éclairage
  • Installer des barres d’appui
  • Installer l’aide-escalier AssiStep pour monter les escaliers en toute sécurité
  • Utiliser des aides à la marche appropriées
  • Ajuster la posologie des médicaments avec son médecin

Les actions de prévention environnementales :

Les actions de préventions liées à la prise de médicaments

Certains de vos proches ou vous-même pourraient bénéficier de ces mesures. Pour conclure, n’oubliez pas d’entretenir votre tonus musculaire et votre équilibre.

N’est-il pas plus sage d’emménager en EHPAD ?

L’incidence des chutes est plus élevée chez les personnes vivant en EHPAD que chez les personnes vivant à domicile. Selon un chercheur de l’université d'Oklahoma, on passe ainsi de 1,7 chutes par résident et par an pour les résidents d’EHPAD, contre seulement 0,65 pour les personnes âgées vivant à domicile.

Ce phénomène s’explique par l’état de santé des résidents d’EHPAD, plus âgés et plus dépendants que les personnes vivant à domicile, mais aussi par la perte de repères. Le risque de chute est ainsi particulièrement élevé dans les semaines suivant l’arrivée, en raison du caractère inconnu du nouvel environnement.

Chute dans les escaliers, quels outils de prévention

De nombreuses aides permettent de prévenir les chutes, en particulier dans les escaliers. Elles vous vous aident à sécuriser l’utilisation des escaliers et à éviter les accidents.

Traditionnellement, les solutions constituent cependant à passiver la personne, ce qui risque de les rendre encore moins à l’aise dans les escaliers. .

L'aide-escalier AssiStep mobilise l'utilisateur tout en lui offrant la sécurité et le soutien nécessaires pour monter ou descendre les escaliers.

AssiStep est une aide-escalier innovante développée et produite en Norvège. Elle offre sécurité et soutien à ceux qui en ont besoin pour monter les escaliers, ce qui en fait une alternative plus abordable à un monte-escalier et plus active.

AssiStep-un aide-escalier adapté aux personnes âgées
L'aide-escalier AssiStep est fabriqué à partir d’acier inoxydable et d’aluminium anodisé.

Monter les escaliers régulièrement contribue à augmenter votre fonction de démarche et vous maintient actif et mobile. AssiStep garantit une montée des escaliers en toute sécurité dans votre propre maison - et aussi à l'extérieur. Parce que l'entraînement régulier des escaliers peut empêcher de futures chutes en renforçant vos muscles et votre confiance en vos propres capacités!

Aucun permis ni connexion électrique n'est requis et l'AssiStep peut être installé à court terme. AssiStep est un système basé sur des modules et peut être installé sur presque tous les types d'escaliers.

Choisissez votre AssiStep

Configurez votre AssiStep - pas à pas !

Quel type d’escalier avez-vous ?

Valg

Qui êtes-vous ? Êtes-vous un particulier ou une institution souhaitant acquérir AssiStep ?

Valg

Nous avons besoin de votre code postal afin de trouver le distributeur le plus proche de chez vous, et calculer les coûts de transport et d’installation.

Vos escaliers ont une configuration particulière, nous vous proposerons une visite à votre domicile afin d’établir un devis personnalisé.

Nous sommes au regret de vous informer que nous n’avons pas de distributeur dans le pays sélectionné. Vous pouvez néanmoins remplir le formulaire et nous vous enverrons des informations sur AssiStep.

Afin de vous faire parvenir une offre personnalisée et vous procurer plus d’informations, nous avons besoin de votre numéro de téléphone ainsi que de votre adresse e-mail.

Merci de vérifier les informations renseignées avant d’envoyer le formulaire.

Une fois le formulaire complété, vous recevrez un e-mail avec des informations concernant la disponibilité d’AssiStep. Nous vous contacterons rapidement afin de convenir d'un rendez-vous.
Merci pour votre demande. Vous recevrez très bientôt un e-mail avec plus d’informations et une estimation de tarif personnalisée.