$ Faire une simulation
CONTACT
Merci
Service & appel gratuits
maintenez le bouton- cmdctrl enfoncé et appuyez sur +/-
Page d'accueil -> Témoignages ->

Témoignages

Kjell Groven utilise le déambulateur pour escaliers AssiStep. Il a été victime d’un AVC et rencontrait des difficultés pour monter et descendre les escaliers depuis plusieurs années.

L’aide-escalier AssiStep - Extension en bas des escaliers
Temps de lecture estimé 6 min. Publié le 10.08.2018
Le déambulateur pour escalier AssiStep : Leurs grands-parents avaient besoin d’une aide à la marche adaptée aux escaliers. Cela a poussé les trois jeunes ingénieurs à développer un dispositif qui allie sécurité dans les escaliers et entretien de la marche et de la musculature.(Cet article est traduit d’après un article paru dans l’édition de Juin 2018 de “Slagordet”, le mensuel de l’association norvégienne d’aide aux victimes d’un AVC et de leurs proches).

Beaucoup de personnes dépendent des aides à la marche pour leur vie quotidienne. Ils doivent apprendre à marcher avec des cannes anglaises, à utiliser un déambulateur, une canne de marche etc. Le but de ces dispositifs est d’améliorer la vie quotidienne de l’utilisateur et de maintenir et augmenter son niveau d’indépendance.

A Trondheim, trois jeunes entrepreneurs se sont intéressés à la prévention des chutes des personnes âgées ou handicapées. Ils ont alors développé une sorte de déambulateur pour escaliers, qui offre à l’utilisateur l’opportunité d’une rééducation sécurisée, tout en lui permettant de rester chez lui sans changer de chambre ou reconstruire sa maison.

De nombreuses chutes

Chaque année dans l’Union Européenne, les chutes chez les plus de 65 ans sont responsables : de près de 36 000 décès, de plus de 1 440 000 admissions à l’hôpital et de plus de 2 000 000 passages aux urgences.

(European association for injury prevention and safety promotion, 2012 - Association européenne pour la prévention des accidents et la promotion de la sécurité, 2012).

En France, la prévalence des chutes est la plus élevée pour le groupe d’âge 75-79 ans.

Thélot B, Lasbeur L, Pédrono G. La surveillance épidémiologique des chutes chez les personnes âgées. Bull Epidémiol Hebd. 2017;(16-17):328-35. http://invs.santepubliquefrance.fr/ beh/2017/16-17/2017_16-17_5.html

Après le développement et les tests pilotes sur 4 ou 5 premiers prototypes entre 2013 et 2014, l’aide-escalier AssiStep a finalement été mis sur le marché en 2015.

L’année suivante, les premières installations commençaient, par l'intermédiaire de la branche de la sécurité sociale norvégienne en charge des dispositifs d’accessibilité.

A ce jour, les entrepreneurs ont installé plus de 1000 unités, du sud de la France jusqu’au delà du cercle polaire arctique. En Norvège, 30 % des utilisateurs ont subi un AVC.

Les fondateurs de l’entreprise AssiStep
Les fondateurs de Assitech AS

Kjell Groven (72 ans) est un utilisateur d’AssiStep. Après avoir été victime d’un AVC le 17 mai 2017, il fait face depuis plusieurs années à des difficultés croissantes pour monter les escaliers de sa maison.

  • “Je constate que j’ai de moins en moins de force dans les jambes depuis ces dernières années. Mon équilibre s’est aussi dégradé. Mon temps de réaction est moins bon, et la conséquence de tout ça c’est que je tombe pas mal. Je ne me rappelle plus du nombre de fois ou je suis tombé, mais cela ne se compte plus sur les 10 doigts de la main”.

Il était à première vue peu probable que la solution vienne de trois anciens étudiants de l’université de Trondheim. Kjell a découvert le déambulateur pour escaliers AssiStep par hasard :

Après avoir été victime d’un AVC et avoir entamé une rééducation, j’ai de moi-même fait des recherches sur internet, pour essayer de voir ce comment régler ce problème avec les escaliers. Notre espace de vie est sur trois niveaux, et si je veux continuer à vivre chez moi, j’ai absolument besoin de pouvoir aller d’un étage à l’autre.

Kjell et son kinésithérapeute se sont tous deux accordés sur le fait qu’il était extrêmement important de maintenir ses capacités motrices et sa musculature. C’est pourquoi ils ont conclu que la solution monte-escalier électrique était médiocre, puisqu’elle rendrait Kjell plus passif.

  • “J’ai vu sur internet qu’à Trondheim, plusieurs maisons de retraites et centres de rééducation avaient installé l’aide-escalier AssiStep. On pouvait venir sur place pour essayer le dispositif, je suis donc allé dans un de ces endroits avec mon kinésithérapeute. Tout s’est bien passé, nous avons alors déposé une demande de subventions auprès de la sécurité sociale norvégienne. Peu de temps après, le produit était installé dans les trois cages d’escaliers de ma maison”.

Si nous n’avions pas installé ce dispositif, l’alternative aurait surement été d’aller en EHPAD, quelque chose que ni ma femme ni moi ne souhaitions

Kjell Groven dans les escaliers avec AssiStep

Entraînement et sécurité

En coopération avec des ergothérapeutes et des kinésithérapeutes de la municipalité et de l’hôpital, Kjell a pu élaborer un programme d'entraînement personnalisé. Il essaie de le suivre avec assiduité. Au mois de mai cependant, Kjell et sa femme ont passé 14 jours dans leur maison de vacances. Le pavillon est de plain-pied et Kjell n’a donc pas pu monter les escaliers pendant plusieurs jours.

  • “J’essaie habituellement de m’entrainer 2 à 3 fois par jour : à me lever, à marcher de côté, à monter et descendre les escaliers. Pendant 2 semaines dans notre maison de vacances, je ne faisais plus tous les entraînements nécessaires au maintien des muscles de mes jambes. J’ai alors remarqué des détériorations de ma forme physique”.
  • “Du coup, revenir chez moi et reprendre ma routine d'entraînement a été difficile”.

S’entraîner à utiliser les escaliers fait partie de la rééducation, et c’est aussi une bonne façon de solliciter les muscles de ses jambes, sans même devoir sortir de chez soi.

Plus de 80 unités du déambulateur pour escaliers ont été montées et posées dans toute la Norvège. Les entrepreneurs encouragent toutes les personnes intéressées à entrer en contact avec l’entreprise pour tester AssiStep dans un lieu où il a déjà été installé.

Conçu pour votre maison

L’AssiStep a été conçu et développé par des ingénieurs et designers industriels de la réputée université de Trondheim (Université norvégienne des sciences et de la technologie).

L’AssiStep a été conçu comme une solution discrète qui peut se fondre naturellement dans votre environnement.

Avec AssiStep, vous restez actif et en toute sécurité

L’AssiStep a été testé et certifié par l’entreprise allemande TÜV mondialement reconnue. Il est conçu pour des utilisateurs pesant un maximum de 120 kg et respecte les normes européennes EN ISO 12182:2012 et EN ISO 14971:2012.

Il peut être installé dans la plupart des escaliers

AssiStep est conçu pour s’adapter facilement à vos escaliers. Il peut aussi bien être installé dans des escaliers droits que tournants ou à palier.

Il prend peu d’espace.

Quand la poignée est repliée, vous ne remarquerez plus que sa superbe rampe en acier inoxydable.